Nous sommes tous des morts-vivants expliqués !

Nous sommes tous des morts-vivants expliqués !

Netflix a laissé tomber un autre à couper le souffle coréen drame zombie qui, espérons-le, suit l'élan de Squid Game and Kingdom, et cette fois, il se déroule dans la Corée moderne et dans un lycée.

All of Us Are Dead voit un groupe d'adolescents se regrouper après le début d'une épidémie de zombies dans leur propre classe de sciences. Le virus engendré par un père désespéré d'aider son fils à se défendre contre les intimidateurs qui dirigeaient sa vie a poussé les choses trop loin - et le monde l'a payé cher.



Des familles sont déchirées, des décisions désastreuses sont prises et des amis sont laissés. Mais beaucoup sont confus quant à la fin, alors expliquons ce qui s'est passé dans la fin de All of Us Are Dead !

L'école est finie pour toujours

Nous sommes tous morts

Après être restés beaucoup trop longtemps après l'école que d'habitude, les héros de Hyosan High parviennent enfin à sortir de zéro pour le virus zombie après quelques sacrifices déchirants. La classe avec laquelle le spectacle a commencé a considérablement chuté en nombre, et elle subit son coup le plus important lorsque Chung-san (Harrison Xu) reçoit le manche. Traqué par l'intimidateur sanguinaire Gwi-nam (Yoo In-soo) - une rare victime du virus devenue un hybride humain-zombie - Chung-san est mordu par son rival, scellant son destin et déclenchant une confrontation finale entre les deux.

Utilisant le combat tant attendu comme une distraction pour le reste de ses amis, Chung-san prend un coup de marteau de Gwi-nam sur le chantier de construction abandonné, esquivant les zombies à proximité comme un pro du parkour, tout comme l'armée envoie une frappe aérienne bombarder des zones désignées. Gwi-nam obtient l'œil de Chung-san comme il l'avait espéré, mais notre héros s'assure d'emmener le monstre avec un mulet avec lui alors que les deux dégringolent dans une cage d'ascenseur juste au moment où le missile décime la zone. Voilà notre héros. Regardez-le alors qu'il tombe au rez-de-chaussée, pour ne plus jamais être revu.

Nam So-ju ouvre la voie

Nous sommes tous morts

Une leçon à tirer de Nous tous sommes morts est que même si les enfants vont bien dans ce paysage infernal, tout enseignant ou parent qui leur est associé aura des moments difficiles. L'audacieux père pompier Nam So-ju (Jeon Bae-soo) en fait un cas tragique lorsque, après s'être battu pour sortir de la quarantaine et entrer dans Hyosan, il arrive enfin à sa fille et paie le prix ultime. À peine a-t-il retrouvé On-jo (Victoria Grace) après l'avoir sauvée du gymnase qu'il bloque la horde de zombies pour qu'elle et ses amis puissent s'enfuir, mâchés en morceaux tout en le faisant.

Ce qui est encore plus poignant, c'est que son plan pour mettre sa fille en sécurité se poursuit après sa mort, lorsque, peu de temps après la frappe aérienne, les étudiants trouvent un chemin grâce aux rubans qu'il a attachés autour des arbres à flanc de montagne. On-jo repère la torche égarée de son père à proximité et sait qu'il était ici et que cela faisait partie de son plan depuis le début pour les amener en toute sécurité (presque) à Yangdong. S'il y a une meilleure considération pour le papa de l'année si tôt en 2022, nous ne voulons pas le savoir.

La dernière ligne droite infernale

Nous sommes tous morts

Après être arrivée à Yangdong, l'équipe subit une dernière défaite sous la forme de Woo-jin (Son Sang-yeon), après s'être placé entre sa sœur Ha-ri (Ha Seung-ri) et une paire de zombies. La mort noble fait naturellement des ravages sur les durs à cuire avec un arc, en particulier lorsque Woo-jin se relève rapidement en mode zombie à part entière. Incapable de porter le coup fatal, la tâche est plutôt laissée à Nam-ra (Cho Yi-hyun) pour terminer le travail.

La tâche suscite la faim insatiable de chair humaine du hambie, contre laquelle elle se bat, même lorsque On-jo fait l'acte BFF de s'offrir pour étancher sa faim. Gardant le contrôle, Nam-ra accepte qu'elle ne peut pas rester avec le groupe et retourne dans les rues infectées par le virus de Yangdong, les laissant derrière. De là, le groupe se rend finalement dans la zone de quarantaine, où il est interrogé et donne aux forces gouvernementales pourquoi.

Les horreurs auxquelles ce groupe a été confronté ensemble les ont amenés à grandir plus vite que la plupart, et ils n'ont pas peur d'exprimer leurs opinions à ce sujet. La déclaration d'On-jo est sans aucun doute la plus frappante, faisant la promesse qu'elle ne demandera plus jamais rien aux adultes. C'est une perspective effrayante mais totalement compréhensible à avoir alors qu'elle regarde les pouvoirs en place qui ont abandonné sa ville et les quelques survivants qui s'y trouvent.

Nam-ra trouve une nouvelle vie dans la mort

Quatre mois plus tard, les survivants de Hyosan High essaient toujours de se mettre en quarantaine alors que la nouvelle du virus qui ramène les morts à la vie continue de traverser le monde. Essayant de continuer du mieux qu'ils peuvent, On-jo et co. sont les réfugiés les mieux habillés que vous ayez jamais vus, mais les cicatrices des événements traumatisants qu'ils ont traversés sont toujours présentes.

L'espoir, cependant, se présente sous la forme d'une lumière lointaine qui, selon On-jo, est Nam-ra, allumant un feu qu'ils ont tous les deux promis de se rassembler une fois que tout cela sera terminé. Elle partage sa théorie avec Su-hyuk, qui fait passer le mot aux autres qu'On-jo prévoit de retourner dans la zone restreinte pour retrouver leur ami. Ensemble, ils traversent le mur et retournent à leur ancienne école, où se trouve Nam-ra, comme le soupçonnait On-jo. Elle révèle qu'elle a accepté sa place dans le monde, acceptant ce qu'elle est. Lorsque ses amis lui demandent ce qu'elle envisage de faire pour l'avenir, elle révèle qu'elle espère aider d'autres personnes comme elle, qui vivent toujours dans les zones abandonnées. À partir de là, l'histoire d'étudiants hargneux victimes de zombies se termine avec Nam-ra sautant du toit vers l'inconnu et, espérons-le, vers une autre saison.